Voici une petite sélection d’ambient music avec des albums sortis au cours de ces dernières semaines et qui ont retenus toute mon attention.

Tapes and Topographies – Insomnia Drones

Un disque pour vos nuits sans sommeil comme son nom l’indique. (Simulacra Records)

R beny – Eistla

Des images de paysages gelés, d’isolement et de solitude, des lumières froides et vives… Bienvenue dans l’univers sonore de l’américain R beny. (A Place To Bloom)

dramavinile – Silfra

Le meilleur label d’ambient français c’est eilean rec. La preuve encore avec cette production inspirée par une fissure entre les plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne dans le parc national de Thingvellir. (eilean rec.)

Chris Weeks – Sleepwaves

L’ultra prolifique Chris Weeks sort un nombre incalculable de productions ambient. Celle-ci a une visée thérapeutique pusiqu’elle a été composée par l’anglais afin d’aider les isonomiaques (comme lui) à trouver le sommeil. (Odd John Records)

Max Ananyev – Water Atlas

Production à la fois très atmosphérique et très organique avec le russe Max Ananyev qui propose de prendre de la hauteur pour faire un voyage intérieur. Superbe ! (Serein)

Julia Kent & Jean D.L. – The Great Lake Swallows

On accomagne Julia Kent dans une déambulation de 26 minutes avec son instument, le violoncelle… accompagné par la guitare de Jean D.L. Une création composée de motifs qui se répètent et se superposent comme des vagues lentes et brumeuses aux accents médiévaux. (Gizeh Records)

Magnétophonique – Une Cartographie Idéale

De la musique tropicale ou exotique, coupée, collée et mise en boucles, puis passée sous divers effets pour donner vie à cet album d’ambient aux contours légérement psychédéliques. Voici le son naturaliste du français Charles Belpois, ami de Baptiste Martin, repéré il y a peu avec son projet Les Halles que j’avais évoqué ici. (Not Not Fun Records)