Le meilleur du son Ambient & Modern classical de ces derniers mois rassemblé dans une sélection de 10 albums.

Fermez les yeux ouvrez grand les oreilles et laissez-vous pénétrer par les sonorités cotonneuses de cette sélection.

The Daydream Club – Ambient Project // Sound Asleep

Un disque sombre, inspiré par l’état du monde actuel, composé au piano et autour duquel viennent s’ajouter des tas de petites choses dont la voix envoûtante de Paula Pickering. Un album triste mais superbe.

Suplington – Repeating Flowers

Un disque composé à partir d’instruments et de Fields recordings difficilement identifiables, de boucles retravaillées, triturées dans un ensemble très dense et très varié.

John Matthias & Jay Auborn – Race To Zero

Le point de départ de l’album est une série d’improvisations acoustiques enregistrées dans diverses lieux et qui ont servi ensuite de matériau pour bâtir sur ordinateur les  9 titres de Race To Zero.

Alder & Ash – Psalms for the Sunder

On ne le remarque pas de prime abord, mais cet album a été entièrement composé sur un violoncelle. Une vraie performance tant les nuances présentes tout au long du disque sont incroyablement variées.

Sontag Shogun – Patterns for Resonant Space

Un album construit d’abord à partir de fields recordings de toutes sortes sur lesquels on a ensuite ajouté du piano. Le résultat est saisissant de poésie et d’originalité. un travail sur le son passionnant.

Leandro Fresco – La Equidistancia

Découvert sur la série Pop Ambient de chez Kompakt en 2003, Leandro Fresco s’associe à Rafael Anton Irisarri pour un album d’ambient music terriblement atmosphérique.

Igneous Flame – Sylvi

Ambient guitar qui pourra rappeler Yellow6. Paysages sonores garantis.

Joseph Shabason – Aytche

Ambient jazz avec des cassures, des lignes courbes, des sonorités inattendues dans un disque jamais monotone.

Ian Hawgood – Chitarre Di Montalbano

Guitare folk bouclées accompagnées de beats légers et de sonorités tronica. Très fin.

Hannu Karjalainen – A Handful Of Dust Is A Desert

Ambient music pure : des nappes cotonneuses pour rester en lévitation durant 37 minutes.