Très belle semaine sur bandcamp en compagnie de Gareth Dickson, Chocolat, The Keys, Daniel Bachman, Joana Guerra, Devonwho, Duke Hugh, Romain Marsault et Romare.

Gareth Dickson – Orwell Court (12K/Discolexique)


Arpèges de guitares, voix de velours, harmonies délicates, Gareth Dickson, celui que l’on considère comme le digne héritier de Nick Drake, est de retour avec un album totalement bouleversant.

Chocolat – Rencontrer Looloo (Teenage Menopause)


Ça sonne comme du très vieux hard rock anglais de la fin des années 70. C’est canadien, c’est chaud, c’est Chocolat !

The Keys – Now Is Not A Good Time (Another Record)


La guitare est folk, la voix râpeuse, les orchestrations cuivrées… The Keys revient d’Amérique des chansons plein sa besace. Alors on profite !

Daniel Bachman – Daniel Bachman (Three Lobed Rec.)


Ça arrache un peu les oreilles au début mais ensuite le guitariste de Virginie déroule son post-folk avec maestria, dans la droite lignée des créations de John Fahey.

Joana Guerra – Cavalos Vapor (Revolve)


La violoncelliste Portugaise Joana Guerra se découvre dans un album mélancolique et aventureux pour ne pas dire expérimental par moment. Curiosité assurée.

Devonwho – Luz (Leaving Records)


Du son en provenance de Californie dans un album même pas en hommage au dessinateur Luz. C’est de l’Electro-funk instrumental gavés de synthés, c’est vachement bon, ça rappelle le meilleur de brainfeeder et ça peut même faire claudiquer sur le dance-floor.

Duke Hugh – Canvas (Rhythm Section International)


Double découverte : label et artiste avec cet album très réussi qui mélange jazz, beat, house légère, abstract hip hop et electronica. Merci qui ?

Romain Marsault – Le Mortier Japonais (La Souterraine)


Encore un hippie à guitare sauf que celui-ci ne vient pas de chez Le Saule et encore moins de chez Saravah mais de La Souterraine et même d’ailleurs. Pourtant, ce garçon a aussi la poésie en bandoulière, les doigts agiles et des fleurs dans les cheveux. Super découverte.

Romare – Love Songs: Pt. Two (Ninja Tune)


Le part. 1 est sorti en 2013, on ne l’a pas écouté mais on s’en fout ! Là encore, un disque très copieux avec du son funk, house, un son groovy,  avec des collages parfois abstraits. Un disque aussi varié qu’original 100% Ninja !

Red Pill – Instinctive Drowning Instrumentals (Mello Music Group)


L’album avec la voix de Red Pill sorti il a quelques semaines était déjà excellent, les instrumentaux sortent maintenant et c’est encore la régalade !