8 albums épatants à écouter sur bandcamp – semaine 42 (2016)

Mono - Requiem For Hell cover album 2016

Un petit passage par bandcamp vous permettra d’écouter en intégralité les 8 albums de cette sélection aussi éclectique que possible.

Rats On Rafts – De Kift (Fire Records)


Du rock pas comme les autres qui nous vient de Hollande. C’est Rats On Rafts avec un son post-punk assez garage lo-fi par moment. C’est brut et étonnant à la fois.

Duchess Says – Sciences Nouvelles (Third Side Music)


Des filles et des garçons venus du Canada pour un chouette album de psyché-punk-expé aussi barré que maitrisé. Une vraie découverte.

Ablebody – Adult Contemporaries (Lolipop records)


Ils aiment la pop de toutes les époques, Ablebody, duo de jumeaux basé à Los Angeles propose un album aux allures de production pop anglaise fin 80’s. Mélodieux et très accrocheur.

Kuedo – Slow Knife (Planet Mu)


Retour dans l’univers froid et synthétique de Kuedo avec un album inspiré notamment par les musiques de la série True Detective ou celles du film Under The Skin. Étrange et envoutant comme souvent chez ce producteur.

Youandewan – There Is No Right Time (Aus Music)


De la deep house mélancolique et rêveuse signée du DJ producteur anglais Youandewan. Un album super classe pour ceux qui aiment Gold Panda.

The Orb – COW/Chill Out, World (Kompakt)


Alex Patterson et Thomas Fehlman toujours là ! Et c’est un grand cru que nous offrent là les deux vétérans de la techno anglaise. ici c’est de l’ambient music, jamais linéaire et pleine de chemins de traverses. Un régal.

Mono – Requiem For Hell (Pelagic Records)


Les japonais de retour avec un pur album de post-rock (tendance GYBE) produit par Steve Albini. Morceaux étirés, couches et sous-couches de guitares, mélodies tristes à pleurer… tous les ingrédients sont là. II ne reste plus qu’à fermer les yeux et s’allonger tranquillement.

Lafayette – Les Dessous Féminins (Entreprise)


Chanson pop naïve au menu du second album du français Lafayette. Un peu de Daho, d’Alex Beaupin, d’Albin de la Simone, de Franck Monnet… et surtout un certain talent pour mettre en musique avec humour les humeurs sentimentales (et autres) d’un garçon d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s